Investissements durables

En général

Comme investisseur institutionnel, la CPEG a le devoir d’agir au mieux des intérêts de ses bénéficiaires. Elle a la volonté et l’obligation légale d’inscrire son activité dans le cadre du développement durable et des investissements responsables, conformément à sa politique générale en matière de développement et l’article 4 de la LCPEG.

La CPEG est devenue le premier fonds de pension suisse à rejoindre l’Institutional Investors Group on Climate Change (IIGCC), le plus grand groupe d’investisseurs institutionnels européen engagé dans la lutte contre le changement climatique.

Elle a également fait réaliser en 2018 une étude d’impact de son empreinte carbone, dont il est ressorti que les émissions en CO2 du portefeuille en actions et du portefeuille en obligations d’entreprises de la CPEG sont inférieures à celle du marché.

Enfin, une charte ESG et une politique climatique dans les investissements sont en cours de finalisation.

Droits de vote

La CPEG respecte les exigences de l’ordonnance fédérale en la matière et exerce ses droits de vote pour les actions de sociétés suisses cotées en Suisse ou à l’étranger.

Elle exerce ses droits de vote en Suisse en se fondant sur des rapports d’analyse fournis par Ethos Services SA. Ces rapports comprennent notamment une étude et une recommandation de vote pour chaque objet de l’ordre du jour des assemblées générales, prenant en compte des paramètres financiers, mais également sociaux, environnementaux et de gouvernance d’entreprise.

Rapport des votes aux assemblées générales suisses

Rapport des votes aux assemblées générales étrangères

Urne écologie

Exclusions

La Caisse s’abstient d’investir dans les sociétés contrevenant gravement aux critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). La Caisse exclut les titres de sociétés principalement actives dans les secteurs et domaines ci-après, tout en mesurant l’incidence de ces exclusions sur la performance, les risques et les coûts :

  • armement
  • production d’énergie nucléaire,
  • jeux de hasard,
  • pornographie,
  • production de biens à base de tabac,
  • production de produits liés aux OGM non thérapeutiques,
  • matières premières agricoles (investissements directs)
  • charbon