Skip to navigation Skip to the content

Questions fréquentes

Vous trouverez sur cette page toutes les questions liées aux prêts. Pour les questions liées à l’Assurance, cliquez ici, pour les questions liées au parc immobilier, cliquez ici.

Prêts

L’amortissement demandé par la CPEG correspond en moyenne à 1% du montant d’emprunt initial. Sous certaines conditions l’amortissement peut être temporaire ou définitivement suspendu.

L’amortissement peut également s’effectuer de manière indirecte par le biais d’un 3ème pilier (compte bancaire ou police d’assurance).

Dès l’âge légal d’entrée en retraite du preneur d’hypothèque (65 ans pour les femmes et les hommes), le montant de la dette hypothécaire doit représenter au maximum 60% de la valeur du bien immobilier gagé.
Pour les actifs, cette règle implique qu’ils sont tenus, à l’âge légal d’entrée en retraite, d’avoir amorti leur dette hypothécaire pour que celle-ci représente au maximum 60% de la valeur du bien immobilier gagé.
Pour les retraités, cette règle implique que leur emprunt maximal ne peut pas excéder 60% de la valeur du bien immobilier gagé.

Hormis le montant du bien immobilier, les coûts à prévoir sont les frais de notaire, représentant environ 4% du prix d’achat. Ces frais incluent les impôts, les émoluments et les honoraires.

La Caisse accorde des prêts hypothécaires pour acquérir une résidence principale ou secondaire en Suisse. Ces prêts peuvent être conclus avec un taux variable ou un taux fixe.

Un prêt chirographaire est un prêt personnel accordé sans garantie, en ce sens que le prêteur ne jouit pas, par rapport aux autres créanciers, de droit particulier sur les biens de son débiteur.

La fusion CIA-CEH s’est faite par « succession universelle », ce qui signifie concrètement que le prêt hypothécaire ou le prêt chirographaire qui vous a été consenti est repris par la CPEG.