Skip to navigation Skip to the content

Vous avez démissionné entre le 23.04.2016 et le 30.11.2019

Si vous avez démissionné dans cet intervalle, le complément de cotisations généré par l’annuité 2016 a pour effet d’augmenter la prestation de sortie à laquelle vous pouviez prétendre au moment de votre départ. Le montant de cette augmentation sera calculé durant le 2e semestre 2020 et versé à l’adresse bancaire communiquée au moment de votre sortie. Si vous avez reçu un complément de salaire et que votre situation a changé depuis votre sortie de la CPEG, nous vous remercions de bien vouloir nous communiquer au plus tard pour le 30.06.2020 les nouvelles coordonnées bancaires à l’aide de ce formulaire.

Cela nous permettra d’éviter les retours de fonds en raison de coordonnées obsolètes.

Vous êtes devenu bénéficiaire de pension entre le 23.04.2016 et le 30.11.2019

Si vous êtes devenu bénéficiaire de pension dans cet intervalle, la Caisse devra recalculer votre rente (de retraite ou d’invalidité) sur la période allant de votre date de prise de pension jusqu’à la date du recalcul. Ce calcul de complément de rente sera effectué à partir du 2e semestre 2020. Si votre annuité était déjà au niveau 22 au moment de votre départ et que vous n’avez effectué aucune opération financière sur la même période, votre rente ne sera pas recalculée.

Nous attirons votre attention sur le fait que certaines rentes pourraient ne pas être revues à la hausse même en cas de facturation de cotisations complémentaires. Par exemple un assuré qui était en annuité 20 en 2016, 21 en 2017 et 22 en 2018 au moment de son départ en retraite verra sa rente inchangée alors qu’un complément de cotisations sera demandé sur 2016 (passage de l’annuité 20 à 21) et sur 2017 (passage de l’annuité 21 à 22), en raison de l’augmentation de salaire sur les années concernées.

Vous êtes un membre salarié au 01.11.2019

Les nouvelles données salariales ont été automatiquement intégrées à l’annonce de votre salaire de novembre. Les montants de votre PLP et de vos prestations projetées devraient être corrigés pour le 31.12.2019. Il est en effet nécessaire que nous retraitions toutes les opérations financières enregistrées sur la période allant d’avril 2016 (date de l’arrêté) à novembre 2019.

Annuité 2016

Adaptation des prestations pour les assurés concernés par l’annuité 2016

Vous trouverez ici les informations concernant l’adaptation de vos prestations de prévoyance en cliquant sur 1, 2 ou 3 selon votre situation. Pour des informations plus générales sur le versement de l’annuité 2016, nous vous renvoyons auprès de votre employeur (service RH ou service dédié à l’annuité 2016).

1. Vous êtes un membre salarié au 01.11.2019

2. Vous êtes devenu bénéficiaire de pension entre le 23.04.2016 et le 30.11.2019

3. Vous avez démissionné entre le 23.04.2016 et le 30.11.2019

Pas de simulation individuelle intermédiaire

Compte tenu de la volumétrie des traitements que génère le versement de l’annuité rétroactive pour notre administration (37’000 dossiers à retraiter individuellement !), la Caisse ne pourra malheureusement pas effectuer de simulation intermédiaire individuelle tant que le retraitement n’aura pas été effectué (voir les délais ci-dessus selon votre cas). Si vous êtes salarié, vous recevrez votre certificat d’assurance au mois de septembre. Nous vous remercions de votre compréhension.

Prestations en un coup d’œil

Vous trouverez ci-dessous les prestations présentées de manière très synthétiques. Pour plus de détails, vous pouvez vous rendre sur les pages spécifiques en passant par le menu de gauche. Nous précisons que ces prestations correspondent au Règlement général de la CPEG actuellement en vigueur.

Prestations de retraite

Assuré

  • Pension maximale : 60% du salaire assuré (pour 40 années de cotisation)
  • Capital-retraite : au maximum le quart de l’avoir de vieillesse LPP
  • Retraite anticipée (complète ou partielle) : possible dès 58 ans
  • Avance pour retraite anticipée : pension accordée sur demande pour compléter la pension de retraite anticipée jusqu’à l’âge de la retraite AVS (montant remboursable)
  • Pension différée : possibilité pour l’assuré qui part en retraite anticipée de choisir une date ultérieure pour commencer à toucher sa pension (au maximum à 65 ans)

Enfant (jusqu’à 20 ans ou 25 ans si en formation)

Prestations d’invalidité

Assuré

  • Pension d’invalidité : au maximum 60% du salaire assuré
  • Pension d’invalidité provisoire : versée par la Caisse lorsque l’AI tarde à rendre sa décision (non remboursable)

Enfant (jusqu’à 20 ans ou 25 ans si en formation)

Prestations de décès

Conjoint ou partenaire enregistré (fédéral) survivant

  • Pension : 60% de la pension que l’assuré aurait touché en cas de retraite à l’âge pivot ou 60% de la pension de retraite de l’assuré s’il était pensionné

Orphelin (jusqu’à 20 ans ou 25 ans si en formation)

Capital-décès (uniquement en cas de décès d’un membre salarié)

  •  En l’absence de droit à des prestations de conjoints survivants, le capital-décès, correspondant aux versements effectués par l’assuré, est attribué aux bénéficiaires selon l’article 30 du RCPEG

Versement de rentes d’enfants

Si vos enfants bénéficient de rentes (ou pensions) d’enfants (d’invalide ou de retraité), ces rentes sont indiquées sous la rubrique 15 de l’attestation de rentes. En effet, le bénéficiaire fiscal de la rente d’enfant est le parent bénéficiaire de la rente principale (art. 20, al. 1 et 39, al. 1 Règlement général de la Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève (RCPEG).

C’est donc le parent qui est débiteur de l’impôt sur la totalité de la prestation : rente principale (retraite ou invalidité) et rente accessoire (d’enfant de retraité ou d’enfant d’invalide). Il en va de même si les rentes sont perçues par un enfant majeur, auquel elles sont versées directement. Si le détail de ces rentes peut être indiqué sous ce point, il n’a pas d’incidence sur la taxation opérée par l’Administration fiscale cantonale.

Versement de rentes d’orphelins

Dans le cas de versement de rentes (ou pensions) d’orphelins, le bénéficiaire fiscal de la rente d’orphelin est l’orphelin lui-même (art. 28, al.1 RCPEG). Tant que l’enfant est mineur, la rente d’orphelin doit être déclarée par le parent détenteur de l’autorité parentale (elle est indiquée dans l’attestation du parent bénéficiaire de la rente). Dès l’année au cours de laquelle l’enfant atteint sa majorité, les rentes de l’année entière doivent être déclarées par l’enfant, qui reçoit alors sa propre attestation.

Simulateur

Simulateur de pension de retraite

Notre simulateur vous permet d’accéder, après avoir rempli les champs que vous trouverez sur votre dernier certificat d’assurance, aux simulations de vos pensions à tous les âges de retraite possibles (entre 58 et 65 ans). La simulation ne tient pas compte de toute évolution salariale qui aurait eu lieu depuis la date du dernier certificat d’assurance saisie, ni des éventuels événements (tels que rachats, rappels de cotisation, retraits EPL, etc…) survenus entre temps.

Nous précisons que ces calculs sont purement indicatifs et que seul un examen détaillé par l’administration de la CPEG permettra de vous les confirmer. Nos gestionnaires se tiennent à disposition des assurés âgés de 57 ans et plus pour leur confirmer les données obtenues par le simulateur (par courriel assurance@cpeg.ch ou par téléphone de 9h à 12h au 022 338 11 17).
Nous vous rendons attentifs au fait que ces calculs sont basés sur le plan de prévoyance en vigueur en 2020. Si le plan devait de nouveau être adapté, une nouvelle simulation serait nécessaire.

Accéder au simulateur

 

Simulateur de pension de retraite

Veuillez remplir les champs ci-dessous en reprenant les données figurant sur votre dernier certificat d’assurance.

Le simulateur permet d’effectuer, sur la base du plan de prévoyance en vigueur à ce jour, des projections de pension à tous les âges de retraite possibles (entre 58 et 65 ans).

Pour vérifier la bonne saisie de vos informations, nous vous recommandons de saisir parmi vos choix un des âges figurant sur votre certificat.

Vos données personnelles

Votre activité

Vos données pour les cotisations

%

Vos données pour les prestations

CHF
%

Vos prestations mensuelles projetées

CHF
CHF

Votre choix

ans
ans
ans
ans
ans

Attestation de rentes

Depuis début 2014, la CPEG utilise les normes fédérales en matière de documents fiscaux. L’attestation de rentes (ou de pensions), connue aussi sous le nom d’attestation fiscale, se présente sous la même forme qu’un certificat de salaire. Ce document est envoyé aux assurés pensionnés à la mi-février.

Voici les données qui peuvent être indiquées sur cette attestation aux points suivants :

8.     Rente : indique le montant total des rentes (y compris celles des ayants droit)
9.     Cotisations : parfois rempli (dans le cadre du remboursement ou du prélèvement d’un solde de cotisation)
11.    Rente : montant net de la rente
15.    Observations : c’est ce point qui explicite la répartition ou non des rentes multiples.
Dans le cas de versement de rentes d’enfants : accéder aux détails
Dans le cas de versement de rentes d’orphelins : accéder aux détails

Indexation des pensions

L’indexation des pensions fera l’objet d’une décision du comité au mois de mai, qui sera prise dans les limites des possibilités financières de la Caisse (art. 64 du RCPEG). Elle sera communiquée sur la page d’accueil. Si le comité décide de ne pas adapter les pensions, aucun certificat de rentes ne sera envoyé en cours d’année.