Skip to navigation Skip to the content

Pourquoi réduire le montant et limiter les conditions d’octroi des pensions complémentaires pour enfants de retraités ?

La pratique montre que cette prestation complémentaire bénéficie plus souvent aux hommes qu’aux femmes. De plus le choix d’avoir « tardivement » des enfants relève d’un choix individuel. Or cette prestation complémentaire est financée collectivement et créé donc une solidarité des assurés sans enfant vis-à-vis des assurés avec enfant(s) au moment du départ en retraite. Les instances de la Caisse ont estimé qu’il fallait en réduire le coût (réduction du montant limité au minimum prévu par la loi) et en restreindre l’octroi par un report de l’âge y donnant droit de 60 ans à 62 ans pour les assurés en activité pénible respectivement 65 ans pour les assurés en activité standard. De plus la naissance d’un enfant après le départ en retraite ne donnera plus droit à ce type de complément.