Skip to navigation Skip to the content

La CPEG souffre de faiblesses structurelles majeures

Depuis sa création en 2014, la Caisse présente deux faiblesses structurelles majeures :
• une proportion élevée d’engagements envers ses rentiers, réduisant la capacité des assurés actifs à supporter d’éventuelles mesures nécessaires au rétablissement de l’équilibre financier ;
• un degré de couverture inférieur à la moyenne des Caisses en capitalisation partielle et la contrainte de devoir suivre un chemin de recapitalisation progressif inscrit dans la législation cantonale et qui ne tient pas compte de l’abaissement du taux technique.